olfactoexpert inc. vient en aide aux industriels du Québec pour l’atteinte de la conformité olfactive ainsi que leur certificat d’autorisation

Conformité odeur d’une industrie Québecoise

Le groupe BRIDOR est le tout premier industriel qui se conforme à la règlementation du territoire de la ville de Boucherville concernant les nuisances olfactives (règlement 2008-109 du Service Environnement et Permis de la Ville de Boucherville).

 

Olfacto Expert a travaillé sans relâche et ce durant de nombreuses semaines afin que soit émis un permis de complète conformité ainsi qu’une autorisation d’implantation pour les nouvelles activités industrielles du site. Ce site produit depuis 1984 un grand nombre de pains et de viennoiseries pour le plus grand plaisir des consommateurs du Québec, le succès aidant, le groupe Bridor a considérablement augmenté ses ventes et a émis le besoin d’un agrandissement majeur pour son site québécois localisé à Boucherville, afin de quasiment doubler sa capacité de production totale.

M. Yann-Henri-Contratto, auteur et président de la firme d’ingénierie OlfactoExpert inc spécialisée dans la gestion des nuisances olfactives nous a expliqué qu’un tel cas était un véritable casse-tête, en raison notamment du fait que de nombreux industriels de la municipalité sont accotés sur le respect de leurs émissions quant au fameux règlement 2008-109 de la Ville de Boucherville. Lors de la rédaction du dît règlement en 2008, confirme M. Contratto, « nous avions considéré avec le conseil de ville toutes les émissions odorantes de tous les commerces et industries de la zone d’activité de Boucherville, existants bien sur, mais aussi à venir. Cependant dans le cas précis de Bridor, c’est véritablement grâce à la productivité du Groupe que pour la toute première fois un industriel de la zone se conforme à la perfection à la règlementation depuis sa mise en place ». Le service des permis et inspection de la Ville de Boucherville confirme qu’en effet toute nouvelle activité sur le territoire fait systématiquement l’objet d’une considération pour  toute émission potentielle de nuisances odorantes.

La Ville de Boucherville et Yann Contratto recoivent le prix Ovation de l'UMQ pour leur Règlement 2008-109 sur les odeurs. Crédit Photo : Ville de Boucherville

Salon de l’UMQ de 2009 à Ottawa : La Ville de Boucherville et Yann Contratto recoivent le prix « Ovation Municipalité » de l’UMQ pour leur Règlement 2008-109 sur les odeurs. Crédit Photo : Ville de Boucherville

Composée de consultants spécialisés dans le domaine de l’olfaction et de la Qualité de l’air, la société OlfactoExpert inc oeuvre depuis 2012 pour la mise en conformité de nombreux types de sites industriels et commerciaux à travers l’Amérique du Nord. Initialement dirigée vers des problématiques environnementales, l’entreprise intervient de façon proactive pour réaliser diagnostics olfactifs et études d’impacts afin d’identifier et de mettre en oeuvre les solutions de désodorisations qui permettront l’atteinte de la conformité environnementale et par conséquent, dans la plupart des cas, du certificat d’autorisation. La direction d’OlfactoExpert a du être particulièrement présente dans l’accompagnement de ce dossier d’autorisation « Comme l’usine existante tendait vers sa limite d’émissions en matières d’odeurs, nous avons du implanter une technologie de désodorisation suffisamment importante pour faire de la place à toute une nouvelle unité de production. Même s’il peut paraître étrange qu’une aussi bonne odeur que celle de la cuisson du pain puisse être règlementée, il faut garder en tête que la communauté aux alentours n’a pas forcément envie de sentir une odeur de pain en continue, aussi bonne soit il. Nous avons donc accompagné la direction de l’ingénierie de Bridor à travers tout le processus d’obtention du certificat d’autorisation, en passant par de l’échantillonnage sur une autre usine du groupe aux propriétés similaires mais surtout une étude de la modélisation de la dispersion atmosphérique des odeurs particulièrement complexe qui a permis de dimensionner avec exactitude les traitements qui allaient être requis, c’est donc bien à la fois une autorisation et une mise totale en conformité que nous avons du mener de front ! ».

Vue isométrique de l'ensemble du nouveau site industriel de Bridor depuis le logiciel de modélisation de la dispersion atmosphérique AERMOD, tel que selon la règlementation 2008-109 de la Ville de Boucherville

Vue isométrique de l’ensemble du nouveau site industriel de Bridor depuis le logiciel de modélisation de la dispersion atmosphérique AERMOD, tel que selon la règlementation 2008-109 de la Ville de Boucherville. Afin de rendre ses études ultra-réalistes, la direction d’OlfactoExpert inc a intégré la totalité des bâtiments de la zone industrielle en vue isométrique (3D), ce qui permet à OlfactoExpert d’obtenir les résultats les plus réalistes et les plus probants pour la mise en conformité des sites industriels de la Ville de Boucherville. Ceci constitue véritablement une première en Amérique du Nord, puisque la totalité du territoire municipale a été intégrée en 3D.

Le parc industriel de Boucherville est un des plus importants au Québec comprenant plus de 575 entreprises, son positionnement sur la problématique des odeurs en 2008 était nécessaire pour garder une qualité de vie plus que convenable pour sa population. M. Yann H. Contratto, président d’Olfacto Expert, est l’une des rares personnes ayant suivi le processus dans son intégralité, depuis sa rédaction du règlement municipal 2008-109 alors qu’il travaillait comme expert légale dans une autre firme, en partenariat notamment avec le bureau du Greffe ; puis en tant qu’expert en Environnement pour l’un des industriels de la zone, nommément SPB Solutions à Boucherville et finalement en tant que consultant et expert sénior pour la majorité des industriels et autres activités commerciales de la zone industrielle.

La règlementation 2008-109, véritable exception au Québec et même dans le monde est applicable depuis 2008 tant pour les industries que pour les commerces (restaurants inclus), elle stipule que ceux-ci ne doivent pas dépasser les 5 unités d’odeurs pour 98 % de son temps et ne peut dépasser la valeur du seuil de plainte de 10 unités odeurs pour les 2 % restant. Suite à la réalisation de prélèvements au sein des différentes cheminées, les échantillons collectés sont analysés en laboratoire avec un olfactomètre, par la suite les résultats obtenus sont utilisés dans un logiciel complexe permettant de calculer les fréquences ainsi que les gravité des immissions d’odeurs dans le voisinage.

L’exemplarité de Bridor

 

La boulangerie Bridor inc. est devenu un véritable pionnier avec les différentes actions qui ont été pris au cours des derniers mois. Son agrandissement va lui permettre de doubler son volume de productivité tout en gardant un taux d’émissions d’odeurs et donc un impact olfactif correspondant en pleine conformité avec le règlement 2008-109 de la Ville de Boucherville.

C’est la première fois qu’un industriel d’une telle envergure respecte la nouvelle loi de Boucherville à 100 % depuis sa mise en place en 2008 par Yann H. Contratto.

Le directeur de l’ingénierie de Bridor est particulièrement fier d’avoir pu être le premier industriel à se conformer, c’est en effet toujours un grand honneur que d’être le premier ! Toutefois l’entreprise a du travailler particulièrement fort pour réussir à allier les considérations olfactives nécessaires avec l’ensemble des autres caractéristiques techniques de son projet d’agrandissement. Et plutôt que de simplement mettre en adéquation les paramètres physiques des rejets (hauteur et diamètres de cheminées par exemple), la direction de Bridor a pris le choix de mettre en place une véritable technologie de traitement appropriée. Pour cela, après plusieurs appels d’offres, c’est une compagnie québécoise qui a remporté le marché et qui devra implanter et développer son système de désodorisation dès cet automne sur l’ensemble des émissions du site de Boucherville, pour le plus grand bonheur des habitants de Boucherville.

Une des rencontres du projet d’agrandissement de l’usine Bridor de Boucherville : plus d’une quinzaine de corps de métiers répartis en autant d’entreprises se sont rencontrée à plusieurs reprises pour permettre de concilier toutes les exigences du site simultanément.

Une des rencontres du projet d’agrandissement de l’usine Bridor de Boucherville : plus d’une quinzaine de corps de métiers répartis en autant d’entreprises se sont rencontrée à plusieurs reprises pour permettre de concilier toutes les exigences du site simultanément.

Les équipes de prélèvements et de modélisation d’OlfactoExpert ont été en mesure d’effectuer un diagnostic sur une autre usine du groupe Bridor afin d’obtenir les résultats représentatifs nécessaires. Par la suite, une série de modélisations de la dispersion atmosphérique a été réalisée afin de déterminer avec exactitude du moyen de traitement de désodorisation le plus approprié, de même que de toutes les caractéristiques physiques et mécaniques de chacune des cheminées.

L’objectif était d’une part de satisfaire les exigences d’émissions d’odeurs et d’autre part de permettre d’atteindre une meilleure qualité de vie pour les citoyens de la Ville de Bucherville. Le diagnostic et l’étude d’impact permettent ainsi de donner une représentation chiffrée objective des émissions odorantes et conséquemment d’évaluer précisément les impacts olfactifs associés et toute amélioration apportée, le tout dans un temps record afin de permettre une obtention de certificat d’autorisation pour l’ensemble des travaux de construction requis.

OlfactoExpert inc. accompagne les industriels à résoudre leurs problématique de nuisances olfactives, en passant par les différentes étapes de conception, dimensionnement des unités de traitement (désodorisation) et bien sur validation règlementaire associée afin de garantir l'obtention des certificats d'autorisation associés.

OlfactoExpert inc. accompagne les industriels à résoudre leurs problématique de nuisances olfactives, en passant par les différentes étapes de conception, dimensionnement des unités de traitement (désodorisation) et bien sur validation règlementaire associée afin de garantir l’obtention des certificats d’autorisation associés.